MANGO SIGNE SON PREMIER FINANCEMENT LIÉ À DES CRITÈRES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le coût du crédit sera réduit si le groupe parvient à utiliser 100 % de coton durable, de polyester recyclé et de fibres cellulosiques d’origine

contrôlée d’ici 2025, ainsi qu’une réduction de 10 % des émissions de CO2 Scope 1 et 2

 

Après avoir clôturé l’année 2021 sur la structure financière la plus saine de la dernière décennie, la société a accepté de prolonger l’échéance de son principal prêt syndiqué jusqu’en 2028 et augmente la disponibilité de nouvelles lignes de crédit revolving

 

En outre, le groupe a déjà remboursé la totalité de la ligne de crédit demandée à l’Instituto de Crédito Oficial (ICO) au début de la pandémie, soit un total de 240 millions d’euros

BARCELONE, LE 19 AVRIL 2022- Mango, l’un des principaux groupes européens du secteur de la mode, renforce son engagement en faveur du développement durable en refinançant sa dette, désormais liée pour la première fois de son histoire à des critères ESG (environnement, responsabilité sociale et gouvernance d’entreprise).

 

Avec cette opération, Mango, qui a clôturé l’année 2021 sur des bénéfices à leur plus haut niveau depuis près de dix ans et avec une structure financière parfaitement saine, parvient à prolonger l’échéancier de remboursement de ses engagements financiers, à améliorer le prix de sa dette, à doubler la disponibilité des lignes de crédit revolving et à introduire des critères de développement durable, l’un des vecteurs de développement de l’industrie de la mode.

 

CaixaBank a dirigé l’opération en tant qu’agent de coordination, agent bancaire et agent de développement durable, en plus de compter parmi les trois bookrunners avec BBVA et Banco de Sabadell. Les banques qui ont participé à l’opération sont : Banco Santander, Erste Bank, Deutsche Bank, Ibercaja et Unicaja. Le cabinet Broseta a fourni ses services de conseiller juridique pour l’opération.  

Mango a convenu avec son pool bancaire de prolonger jusqu’en 2028 l’échéancier (précédemment prévu pour 2022 et 2023) de son principal crédit syndiqué, dont le solde dû est de 236 millions d’euros.

 

L’opération, signée ce matin, porte sur la constitution d’un nouveau crédit syndiqué d’un montant total de 200 millions d’euros, dont 150 millions d’euros seront amortis de manière linéaire jusqu’en 2027. Les 50 millions d’euros restants correspondent à une ligne de crédit qui peut être utilisée jusqu’en 2023 pour les dépenses d'investissement de la société et qui, si elle est utilisée, sera remboursée en une seule échéance (bullet) en 2028. 

 

La société a en outre obtenu des banques la possibilité de doubler la disponibilité des lignes de crédit par le biais de deux facilités de crédit revolving, pour un montant total de 200 millions, qui seraient mis à disposition si la société le jugeait opportun.

 

Margarita Salvans, directrice financière de Mango : « Il s’agit d’une opération historique pour l’entreprise. Non seulement nous avons pour la première fois lié le coût de la dette à des indicateurs de développement durable, mais nous avons également réussi à allonger l’échéancier, à réduire le coût du crédit et, dans le même temps, à doubler notre capacité de financement. »

 

Mango a réussi à réduire le coût moyen du prêt en conditionnant son prix à la réalisation d’objectifs durables, entre autres indicateurs. La marge a ainsi été liée aux objectifs de l’entreprise, à savoir l’utilisation de fibres durables et la réduction des émissions de CO2 (Scope 1 et 2).

 

Plus précisément, l’engagement consiste à utiliser 100 % de coton durable, de polyester recyclé et de fibres cellulosiques d’origine contrôlée d’ici 2025, ainsi qu’à réduire de plus de 10 % les émissions de CO2 (Scope 1 et 2). Ces objectifs ont été validés dans une attestation de seconde opinion préparée par Anthesis Lavola. CaixaBank a conseillé Mango tout au long du processus.

 

Remboursement des prêts en cours

 

Mango, qui reste fermement attaché à sa politique financière et à son objectif de désendettement, a atteint fin 2021 l’un des jalons qu’elle s’était fixés en 2015 : ramener à zéro son endettement net.

 

La société a clôturé l’année dernière avec la structure financière la plus saine de la dernière décennie et un endettement net de huit millions d’euros, après avoir atteint son objectif et être parvenue à réduire sa dette de plus de 165 millions d’euros par rapport à 2020. Cette situation ne s’était pas présentée dans le bilan de Mango depuis plus d’une décennie. 

 

En plus du refinancement de sa dette, Mango a remboursé la ligne de crédit sollicitée auprès de l’Instituto de Crédito Oficial (ICO) au début de la pandémie. Le montant total demandé au printemps 2020 était de 240 millions d’euros ; des fonds que l’entreprise n’a jamais utilisés, mais qu’elle a conservés dans son bilan pour des raisons prudentielles.

 

En décembre dernier, Mango avait déjà remboursé les premiers 120 millions de cette ligne de crédit à l’ICO. Aujourd’hui, elle a réglé les 120 millions restants.

 

 

 

 

Mango, l’un des principaux groupes de mode européens, est une entreprise mondiale dont le design et la créativité sont au cœur de son modèle et dont la stratégie repose sur une innovation constante, la recherche de la durabilité et un écosystème complet de canaux et de partenaires. L’entreprise, fondée à Barcelone en 1984 et présente dans plus de 110 pays, a terminé l’année 2021 avec un chiffre d’affaires de 2,234 milliards d’euros, dans lequel le canal en ligne pèse 42 %. Plus d’information sur www.mango.com

 

 

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Pilar Riaño et Miki Herraiz
+34 616 816 600 / +34 610 449 839 39
pilar.riano@mango.com miguel.angel@mango.com

Jordi Sacristán et Natalia Estepa (Roman)
+34 666 479 956 / +34 646 639 918
j.sacristan@romanrm.com  n.estepa@romanrm.com

Toutes les photos publiées sur press.mango.com peuvent être utilisées uniquement à des fins éditoriales et non commerciales. Pour tout autre usage, y compris des couvertures, il vous sera nécessaire d’obtenir une autorisation écrite du service RP de Mango à press@mango.com.