MANGO PROGRESSE SUR LA VOIE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE ET LANCE LES PREMIERS VÊTEMENTS SECOND CHANCES

Le projet Second Chances est parvenu à récupérer plus de 32 tonnes de vêtements dans les points de collecte des boutiques Mango

Mango a lancé sa première collection capsule fondée sur l’économie circulaire, confectionnée à partir de fibres recyclées issues des vêtements collectés dans ses boutiques, dans le cadre du projet Second Chances. Ces vêtements, qui ont un moindre impact environnemental, sont composés de 20 % de fibres recyclées et de 80 % de coton écologique.

En 2016, Mango a lancé le projet Second Chances, qui a déjà permis de collecter plus de 32 tonnes de vêtements à travers les 420 conteneurs installés dans toutes les boutiques de Mango en Espagne, ainsi qu’en France, au Portugal, en Allemagne, en Croatie, aux Pays-Bas, en Italie, et au Royaume-Uni.

Ce projet d’économie circulaire est mené en collaboration avec une coopérative soutenue par Caritas, Koopera, qui promeut une économie sociale et durable, tout en créant des emplois et en favorisant l’insertion professionnelle. Les vêtements collectés sont triés, afin de pouvoir leur donner une seconde vie et, selon leur état, être réutilisés, retransformés en fils, recyclés à d’autres usages tels que le rembourrage de divans, ou brûlés pour produire de l’énergie.

Pour ces vêtements (deux pour la collection Homme et deux pour la collection Femme), Mango a utilisé 6 tonnes de coton récupéré et recyclé, puis retissé, réduisant ainsi les déchets textiles et l’impact environnemental de la confection. En outre, les méthodes de teinture utilisées ont permis de réduire de 85 % l’utilisation d’eau.                          

Mango continue de progresser dans son engagement envers une mode plus durable et, au cours des prochaines années, prévoit de mettre en œuvre un plan ambitieux répondant à l’un de ses piliers stratégiques : la mutation écologique de l’entreprise. L’un des défis majeurs que la multinationale de la mode souhaite relever est l’augmentation de la proportion de fibres écologiques dans ses collections. Pour ce faire, elle s’est fixé les objectifs suivants : faire en sorte que 100 % du coton utilisé pour la confection de ses vêtements soit d’origine écologique avant 2025, accroître l’utilisation du polyester recyclé dans ses vêtements pour atteindre une proportion de 50 % avant 2025 et, avant 2030, utiliser 100 % de fibres de cellulose d’origine contrôlée. L’enjeu est important, car ces objectifs, lorsqu’ils seront réalisés, contribueront à améliorer la traçabilité des matériaux utilisés pour les collections de Mango.

Mango s’engage à poursuivre cette initiative et lancera chaque année une collection créée à partir de fibres recyclées provenant des vêtements collectés dans ses conteneurs Second Chances destinés au recyclage des vêtements, en vue de développer les bonnes pratiques et un modèle d’économie circulaire.

Toutes les photos publiées sur press.mango.com peuvent être utilisées uniquement à des fins éditoriales et non commerciales. Pour tout autre usage, y compris des couvertures, il vous sera nécessaire d’obtenir une autorisation écrite du service RP de Mango à press@mango.com.