MANGO GAGNE 67 MILLIONS EN 2021 ET VOIT SON BÉNÉFICE PRÉPANDÉMIE TRIPLER

La société a clôturé ses comptes avec une structure financière qui est la plus assainie de ces dix dernières années : une dette nette négative de huit millions d'euros

 

Le chiffre d’affaires augmente de 21,3 % atteignant plus de 2,234 milliards d’euros, un résultat très proche du chiffre record de 2019

 

Le canal digital représente 42 % du chiffre d’affaires total, soit une augmentation de 23 %, et atteint 942 millions d’euros

 

L'EBITDA atteint 423 millions d'euros, face à 193 millions en 2020, soit le niveau le plus élevé depuis 2014

 

Mango s'est engagé en faveur du développement durable et est devenu en 2021 la première entreprise espagnole du secteur à publier sa liste de fournisseurs de niveau 1 et 2

 

La société a conclu l'exercice 2021 avec l'ouverture nette de 226  boutiques, soit un total de 2 447 points de vente sur plus de 110 marchés

 

Les investissements de l'enseigne ont augmenté de 64 % atteignant 45 millions d'euros et portent principalement sur la numérisation et le réseau de boutiques

BARCELONE, LE 10 MARS 2022– Mango, l'un des plus grands groupes européens du prêt-à-porter, conclut l'exercice 2021 en forte hausse avec des bénéfices au plus haut niveau depuis près de dix ans et avec une structure financière totalement assainie. La société a clôturé ses comptes avec un résultat net de 67 millions d'euros, soit trois fois plus que les 21 millions d'euros obtenus par l’enseigne lors de l'exercice 2019. Avec ce résultat positif, Mango referme la parenthèse de 2020, année marquée par la pandémie de Covid-19, et renoue avec la rentabilité.

 

Cette amélioration significative du bénéfice est intervenue après avoir réalisé un chiffre d'affaires de 2,234 milliards d'euros, soit une hausse de 21,3 % par rapport aux 1,842 milliard enregistrés en 2020. Un résultat proche du chiffre d'affaires réalisé en 2019, année durant laquelle la société avait atteint un record historique de 2,374 milliards d'euros à la clôture des comptes.

 

Selon le PDG de Mango, Toni Ruiz, « les résultats de 2021 révèlent la bonne performance de l'entreprise au cours des dernières années et sont le fruit du travail de toute l'équipe. Mango est désormais dans une position idéale pour affronter l'avenir en valorisant notre marque et notre produit, en étant toujours au service de nos clients et en progressant vers la durabilité et l'excellence opérationnelle », a-t-il ajouté.

 

Au cours des quatre premiers mois de l'année, l'évolution des ventes a été marquée par les restrictions liées à la pandémie sur certains des marchés clés comme la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Au quatrième trimestre de l'exercice, les ventes de Mango ont dépassé celles du quatrième trimestre de 2019, avant la pandémie.

 

Les ventes en ligne ont augmenté de 23 % atteignant 942 millions d'euros et leur part du chiffre d'affaires s'est maintenue à 42 %. En 2021, Mango a développé son activité en ligne sur de nouveaux marchés, comme la Thaïlande, et dispose désormais d'une présence en ligne sur 85 marchés.

 

Les boutiques ont enregistré de bons résultats et, malgré une fermeture de 48 jours en moyenne en 2021, les ventes ont progressé de 21,4 % par rapport à 2020. Selon Toni Ruiz, « bien que le canal digital soit en hausse, il convient de souligner la force et l'importance de notre réseau de boutiques ».

 

Selon la répartition du chiffre d’affaires total par zone géographique, l’activité internationale du groupe représente 79 % du total et le marché espagnol 21 %. À la fin de l'année 2021, l'enseigne Mango était présente sur plus de 110 marchés dans le monde.

 

Concernant les lignes commerciales, la part de Woman, après l'intégration de Violeta, a atteint 82 %, tandis que Man, Kids, Teen et Home représentaient les 18 % restants. Les résultats de la ligne Kids sont particulièrement remarquables avec des ventes qui ont augmenté de près de 60 % par rapport à 2019.

 

« L'année 2021 a été une fois de plus pleine de défis et d'incertitudes, mais nous avons su profiter de la force de la marque Mango pour renforcer notre position sur le marché sans renoncer à augmenter notre rentabilité, comme nous nous y étions engagés », déclare Toni Ruiz.

 

L'EBITDA de Mango en 2021 s'est élevé à 423 millions d'euros, bien au-delà des prévisions initiales. C'est plus du double du chiffre de 2020, où l'EBITDA atteignait 193 millions d'euros. Il s'agit du niveau le plus élevé enregistré par l'entreprise depuis 2014, même sans tenir compte de l'effet de la norme IFRS 16.

 

Le résultat courant avant impôts de l'entreprise représente 82 millions d'euros, corrigeant l’évolution de 2020 et doublant le chiffre de 41 millions d'euros enregistré en 2019, avant la pandémie. À la clôture des comptes, le résultat net s'élève à 67 millions d'euros, soit trois fois plus que les 21 millions d'euros enregistrés en 2019.

 

Le taux de marge brute a progressé de 0,6 point par rapport à 2019 pour atteindre 58,2 %. La marge est en hausse notamment grâce au poids plus important des ventes à prix plein et à la réduction des remises, tout en étant conditionnée par l'effet sur le compte de résultat de l'augmentation des coûts d'importation et de transport. La crise mondiale de la chaîne d'approvisionnement a notamment eu un impact pendant les derniers mois de l'exercice.

 

Mango a atteint l'un des objectifs qu'elle s'était fixés en 2015 : réduire la dette nette à zéro. La société a conclu l'exercice 2021 avec une dette négative de huit millions d'euros, après avoir atteint son objectif et réduit sa dette de plus de 165 millions d'euros par rapport à 2020. Des résultats financiers que Mango n'avait pas connus depuis plus de dix ans.

 

 

En décembre dernier, Mango a remboursé à l'Institut de Crédit Officiel (ICO) 120 millions d'euros du prêt garanti par l'État au début de la pandémie. Ce montant représente 50 % des 240 millions accordés au printemps 2020. Bien que la société n'ait jamais eu besoin d'utiliser ces ressources, par prudence, elle en conserve une partie dans son bilan.

 

 

Investissements et parc de boutiques

 

En 2021, Mango a investi près de 45 millions d'euros dans ses projets, une augmentation de 63,6 % par rapport à l'année précédente. Les fonds ont notamment servi à l'accélération du processus de numérisation de l'entreprise ainsi qu'à la transformation du parc de boutiques pour les adapter à la nouvelle image, comme la rénovation du flagship de Paseo de Gracia (Barcelone).

 

Mango maintient son engagement envers ses boutiques comme point de contact privilégié avec ses clients et a terminé l'exercice 2021 avec 2 447 points de vente dans plus de 110 marchés. La société a conclu l'exercice avec l'ouverture nette de 226 boutiques. La surface totale de vente des boutiques physiques est restée stable à environ 794 700 mètres carrés. 

 

Parmi les ouvertures les plus importantes de l'exercice 2021 figurent les flagships de Londres (Oxford Street), Düsseldorf et Berlin.

 

Au cours de l'année 2021, Mango a également accéléré son expansion aux États-Unis, l'un des marchés stratégiques de l'entreprise, avec l'ouverture de quatre nouvelles boutiques dans les centres commerciaux Menlo Park et American Dream dans le New Jersey, dans le centre commercial Roosevelt Field à New York et dans le centre commercial Dadeland à Miami. Cet essor a renforcé la présence de Mango dans le pays, où elle a fortement développé sa présence en ligne ces dernières années.

 

Mango analyse actuellement l'impact que la crise en Ukraine et en Russie aura sur son activité en 2022. La société a temporairement suspendu ses activités en Russie, assurant une couverture maximale à ses employés.

 

 

Des progrès dans l’engagement en faveur de la durabilité

 

Tout au long de l'année 2021, Mango a fait beaucoup d'efforts en matière de durabilité et de responsabilité sociale et a continué à progresser, à travers son plan stratégique, dans un domaine clé pour l'entreprise. Elle l'a fait notamment dans quatre domaines : l'utilisation de fibres durables, l’économie circulaire, les émissions de CO2 et la transparence de sa chaîne d'approvisionnement.

 

Dans le cadre de son engagement envers la chaîne de valeur et la transparence, Mango a publié une nouvelle liste des usines de production de sa chaîne d’approvisionnement mondiale. Outre la mise à jour de la liste des usines de niveau 1 (Tier 1), Mango a inclus pour la première fois la liste des usines de niveau 2 (Tier 2) liées aux processus de production, devenant ainsi la première entreprise espagnole du secteur de la mode à rendre ces deux listes publiques. L’entreprise s'est fixé comme objectif pour cette année de publier également la liste des usines de niveau 3 (Tier 3), liées aux fournisseurs de matériaux tels que les tissus et les détails.

 

L’an dernier, 80 % des vêtements qu'elle a commercialisés portaient déjà la mention Committed, ce qui signifie que le poids des vêtements présentant des caractéristiques durables a pratiquement doublé dans sa production totale. Les articles Committed sont ceux qui contiennent un minimum de 30 % de fibres plus durables et/ou qui sont fabriqués selon des processus de production plus durables. Mango s'est fixé comme objectif que 100 % de ses vêtements soient dotés de la dénomination Committed cette année.

 

Dans le volet de l’économie circulaire, en 2021, Mango s'est attaché à mettre en œuvre des actions pour réduire les déchets liés à sa production et les gérer de manière responsable. Elle a également cherché à assurer une utilisation responsable des articles défectueux et du stock dévalorisé, en privilégiant la réutilisation (vente d'occasion), puis le recyclage (upcycling ou downcycling) et, enfin, la destruction à des fins de cogénération d'électricité. Pour cela, le programme Committed Box de collecte de vêtements usagés en boutique était déjà implanté dans 15 pays, soit 5 de plus que l'année précédente, et a permis de collecter 63 tonnes de vêtements, soit 50 % de plus qu'en 2020.

 

Conformément à l'objectif de zéro émission nette d’ici 2050, Mango s'est fixé de nouveaux objectifs intermédiaires l'année dernière. Elle s’est engagée à réduire de 80 % ses émissions directes, ainsi que celles générées par sa consommation d’énergie de portée 1 et 2, d’ici à 2030. Elle entend également réduire de 35 % les émissions de sa chaîne d’approvisionnement de niveau 3 dans le même délai.

 

 

 

Mango, l'un des principaux groupes de prêt-à-porter européens, est une société dont le design et la créativité sont au cœur de son modèle et dont la stratégie repose sur une innovation constante, la recherche de la durabilité et un écosystème complet de canaux et de partenaires. Fondée à Barcelone en 1984, l'entreprise a terminé l'exercice 2021 avec un chiffre d'affaires de 2,234 milliards d'euros, dont 42 % proviennent de la vente en ligne et avec une présence sur plus de 110 marchés.

 

 

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Pilar Riaño
+34 616 816 600
pilar.riano@mango.com

Jordi Sacristán y Natalia Estepa (Roman)
+34 666 479 956 / +34 646 639 918
j.sacristan@romanrm.comn.estepa@romanrm.com

Toutes les photos publiées sur press.mango.com peuvent être utilisées uniquement à des fins éditoriales et non commerciales. Pour tout autre usage, y compris des couvertures, il vous sera nécessaire d’obtenir une autorisation écrite du service RP de Mango à press@mango.com.