MANGO COLLABORE AVEC L’ARTISTE NEW-YORKAIS SAM STEWART LORS DU SALONE DEL MOBILE À MILAN

Mango a toujours valorisé sa relation avec la culture. Cette année encore, le géant de la mode est présent au Salone del Mobile. À l’occasion de cette 58e édition, Mango collabore avec le magazine Apartamento et l’artiste américain Sam Stewart pour créer des vitrines uniques dans l’une de ses boutiques. Avec cette collaboration, Mango réaffirme son engagement envers la culture et la continuité du projet de la saison #MangoNewVoices qui donne la parole aux nouveaux talents émergents et met en évidence le pouvoir de la culture à travers la communauté.

L’exposition temporaire sera visible du 8 au 24 avril dans les vitrines du magasin phare de Mango situé dans le Corso Vittorio Emanuele à Milan.

Le concept

Pour la semaine du Salone, l’artiste américain Sam Stewart nous présente cette œuvre fantasque et presque absurde, intitulée « Lightworks », pour habiter les vitrines. Pour cette collaboration, l'artiste s'est inspiré du système de ventilation et de tuyauterie que l’on trouve couramment sur les trottoirs de la ville de New York, où Stewart vit et travaille. La forme courbée et tubulaire exposée aux passants n’est que le point final d’un système de tuyaux souterrain, immense et complexe.

Le titre de l’œuvre joue avec le mot anglais « waterworks », les tuyaux et les tubes qui constituent le système d’approvisionnement en eau. Le terme désigne également l’acte de pleurer. Par conséquent, le concept de « Lightworks » suggère le jaillissement ou l’expression de la lumière qui voyage à travers un système de tubes.

Pour Stewart, les tubes ont l’air comique, comme un totem de Sottsass. Le titre de l’œuvre, « Lightworks », associe les tuyaux à une substance qui émerge de l’intérieur, la lumière.

L’artiste

Sam Stewart, né en 1988 en Caroline du Nord, est un artiste basé à New York qui travaille sur le design fonctionnel des meubles et des objets ménagers. La forme et la couleur de ses créations résultent de l’apparition d’éléments au présent le plus immédiat issus de sa vie quotidienne à New York, tels que des tuyaux de drainage ou des sièges de métro, des dessins marquants du XXe siècle et des logiciels et objets de modélisation 3D qui évoquent ses souvenirs d'enfance. L’atelier de Stewart se dédie à la conception de façon particulièrement méticuleuse en privilégiant l’artisanat et les outils utilisés par les professionnels du domaine ciblé. L’objectif de Stewart est de produire un design qui embrasse la simplicité, l’exagération et les rencontres anecdotiques avec des objets conçus.