MANGO CLÔT 2020 AVEC UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 1,842 MILLIARD D’EUROS ET UN EBITDA DE 193 MILLIONS D’EUROS

Les recettes du canal en ligne représentent 42 % du chiffre d’affaires total, après avoir augmenté de 36 % pour atteindre 766 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires des boutiques physiques a baissé de 43 %, affecté par les fermetures ou la limitation des horaires d’ouverture ou de jauge pendant une grande partie de l’année.

La société conserve une bonne santé financière : la dette bancaire nette a diminué de 20 % pour s’établir à 156 millions d’euros.

L’entreprise accélère sa transformation numérique en investissant 27 millions dans des projets prioritaires liés à la numérisation et à sa stratégie Customer Centric.

Mango progresse sur la voie de la durabilité avec la signature de la Charte de l’industrie de la mode de l’ONU, la croissance de la collection COMMITTED et le remplacement de 160 millions de sacs en plastique par des sacs en papier issu de sources durables.

L’entreprise joue la transparence et publie la liste des principales usines de sa chaîne d’approvisionnement.

Déploiement rapide du programme de fidélisation : mise en œuvre dans 6 nouveaux pays et plus de 5,5 millions de clients actifs.

La société aborde 2021 avec quatre nouveaux projets stratégiques : lancement d’une ligne pour la maison, intégration de la collection Violeta à la ligne Femme, nouvelles capacités de marketplace pour mango.com et construction du nouveau Campus Mango.

MANGO/MNG Holding a clos l’exercice 2020 avec un chiffre d’affaires de 1,842 milliard d’euros. L’EBITDA s’élève quant à lui, depuis l’entrée en vigueur de la norme IFRS 16, à 193 millions d’euros. Mango a dû appliquer cette norme pour la première fois en 2020.

L’année a connu quatre étapes très différentes. Les mois précédant la pandémie, janvier et février, au cours desquels l’entreprise a enregistré une croissance des ventes de 8 %. La première vague, entre mars et juin, durant laquelle presque tous les magasins physiques sont restés totalement ou partiellement fermés et où le canal en ligne a représenté jusqu’à 93 % des ventes de l’entreprise, limitant la baisse du chiffre d’affaires total à 50 %. La phase de reprise, entre juillet et octobre, mois au cours desquels le parc de boutiques a retrouvé son activité normale et où le chiffre d’affaires est revenu à un niveau semblable à celui de 2019 (en octobre, les ventes n’étaient inférieures que de 6 % à celles de l’année précédente). Enfin, la deuxième vague, en novembre et décembre, durant laquelle les magasins physiques ont dû à nouveau fermer, et où le canal en ligne a vu une fois de plus son chiffre d’affaires décoller au moment du Black Friday et de la campagne de Noël, deux des périodes où le secteur de la mode réalise ses plus fortes ventes.

Dans ce contexte, le canal en ligne a de nouveau enregistré une excellente croissance, atteignant 766 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 36 % de plus que l’année précédente. Avec ces chiffres, ce canal représente actuellement 42 % du chiffre d’affaires total du groupe, un pourcentage très supérieur aux 24 % de 2019. La croissance du canal en ligne a été très importante dans les 85 pays où il est disponible. Elle est particulièrement remarquable sur certains des principaux marchés de l’entreprise, comme la France, l’Italie et le Portugal, où les hausses ont approché ou dépassé les 100 %.

Le canal physique a été fortement affecté par l’application constante des mesures restrictives imposées par les autorités sanitaires de chaque pays. Ces mesures ont entraîné la fermeture ou la limitation des horaires d’ouverture ou des jauges des boutiques pendant une grande partie de l’année, provoquant une baisse de 43 % du chiffre d’affaires.

Comme l’explique Toni Ruiz, le PDG de Mango : « Nous avons vécu une année absolument exceptionnelle et imprévue pour tout le monde. Depuis 20 ans, Mango a grandement misé sur son canal en ligne, et nous sommes ainsi parvenus à ce qu’il représente 42 % de notre chiffre d’affaires total en 2020. Ce chiffre est extraordinaire dans notre secteur et constitue un avantage concurrentiel de taille pour notre entreprise. »

La société a célébré le 20e anniversaire du lancement de son e-commerce cet automne avec près de 750 millions de visites, soit une augmentation de 25 % par rapport à l’année précédente.

Mango veut atteindre un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros sur ce canal en 2021 et compte pour ce faire sur un grand nombre de nouveaux projets : hyper-personnalisation de l’expérience de navigation et d’achat sur tous les appareils, utilisation de nouvelles technologies basées sur l’intelligence artificielle pour améliorer le service après-vente et inclusion des franchises dans les initiatives d’omnicanalité.

Concernant la répartition du chiffre d’affaires total par zone géographique, l’activité internationale du groupe représente 79 % du total et le marché espagnol 21 %. Pour ce qui est des lignes, Man, Kids et Violeta se maintiennent à 18 % du chiffre d’affaires total.

Une gestion globale axée sur le maintien d’une situation financière solide

Face à la fermeture inattendue des magasins physiques en mars, l’équipe de direction de Mango s’est attachée à assurer la solidité financière et la liquidité de l’entreprise.

L’impact de la baisse des ventes a été en grande partie atténué par la réaction rapide et efficace des équipes d’achat, qui ont apporté des modifications importantes à la structure des collections existantes, et ont réussi dans le même temps à en lancer de nouvelles (Comfy) répondant aux besoins des clients.

Tout cela a permis une gestion optimale des stocks, qui ont été réduits de 10 % par rapport aux niveaux atteints fin 2019.

Mango a par ailleurs activé une série de mesures qui ont permis à l’entreprise de réduire ses frais d’exploitation de 230 millions d’euros.  En outre, la trésorerie a été renforcée par un prêt de l’ICO (Institut de crédit officiel espagnol) de 240 millions d’euros.

Ainsi, Mango a pu abaisser sa dette bancaire nette pour la cinquième année consécutive, la réduisant de près de 20 % (de 194 millions à 156 millions d’euros) et a obtenu un EBITDA de 193 millions d’euros (21 millions d’euros sans l’application de la norme IFRS 16). Après application des frais financiers et des ajustements comptables, l’entreprise a enregistré un résultat brut négatif de 110 millions, contre un bénéfice de 41 millions l’année précédente. 

Selon Toni Ruiz, « nous devons être satisfaits du travail que nous avons accompli au cours de cette année compliquée. Nous avons atteint un niveau de chiffre d’affaires raisonnable compte tenu du contexte et nous avons encore accéléré le projet de transformation numérique de l’entreprise. Je tiens à souligner l’énorme effort qui a été fourni par la meilleure équipe que nous puissions avoir. Grâce à tous, la situation financière et organisationnelle de l’entreprise reste très solide. »

Un investissement de 27 millions d’euros pour continuer à progresser dans la transformation numérique

L’an dernier, la société a maintenu tous les investissements liés à sa transformation numérique et a augmenté les ressources allouées aux secteurs Technologie, Données, Ventes en ligne et Clients pour atteindre un total de 27 millions d’euros. L’objectif de l’entreprise est de numériser l’ensemble de sa chaîne de valeur et d’orienter rapidement l’organisation vers l’utilisation des données et la prise de décision en temps réel.

Pour ce faire, Mango construit actuellement de nouvelles plateformes et capacités basées sur la technologie, les données, les robots IA et les algorithmes. Ces derniers sont alimentés principalement par l’analyse du comportement des clients, ainsi que par la connaissance du cycle de vie des produits et la traçabilité des stocks en temps réel.

Ces capacités ont été étendues cette année aux domaines suivants : produit (conception avec la technologie 3D), Customer Service (chatbot et robots IA pour améliorer le service), logistique (technologie RFID pour la traçabilité des stocks depuis le fabricant jusqu’à la boutique), magasins connectés à nos plateformes numériques (vision omnicanale des stocks permettant de personnaliser, recommander des produits et d’améliorer l’expérience de nos clients) et nouvelle plateforme de réalité virtuelle où les franchisés peuvent accéder à un showroom de toutes les collections Mango.

Avancées dans les secteurs Clients et Omnicanalité

À la clôture de l’exercice, Mango avait déployé son club de fidélisation Mango likes you sur 6 nouveaux marchés : l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, le Portugal, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, qui rejoignent l’Espagne et la France où le club fonctionne depuis 2019. Le programme connaît un grand succès sur tous les marchés, où il compte déjà plus de 5,5 millions de clients actifs. La société prévoit donc de le mettre en place d’ici la fin 2021 sur deux fois plus de territoires afin que Mango likes you soit disponible dans les pays qui représentent 70 % de son chiffre d’affaires total.

Par ailleurs, une communauté numérique composée de clients a été lancée en mars, conçue comme un espace d’interaction et de conversation entre ceux-ci et la marque. L’objectif de cette nouvelle initiative est de connaître directement leurs besoins, leurs attentes et leurs préoccupations, ainsi que de cocréer et de collaborer à de nouveaux projets de l’entreprise, notamment ceux liés à la durabilité, à l’évolution des tendances dans l’industrie de la mode et au rôle des boutiques physiques dans le nouveau contexte post-COVID. La communauté compte actuellement des membres actifs dans plus de 60 pays.

En 2020, la société a continué à développer ses services d’omnicanalité. Ainsi, le service Click & Collect concerne maintenant 17 pays contre 8 l’an dernier.

Stabilité du parc de boutiques physiques

Mango continue de miser sur le canal physique, considérant les magasins physiques comme l’un des points de contact les plus pertinents avec la marque dans le parcours client. Fin 2020, l’entreprise comptait 43 points de vente de plus qu’en 2019, atteignant un total de 2 221 dans plus de 110 pays. Actuellement, la surface totale de vente s’élève à 790 000 m2. Sur le nombre total de boutiques, 140 sont des mégastores, locaux d’une surface supérieure à 800 m2.

La société a réalisé plus de 150 ouvertures en 2020. Parmi les plus importantes, on peut citer les nouveaux magasins à Vienne, Manchester, Paris, Copenhague et Anvers, ainsi que deux ouvertures à Kiev et quatre points de vente sur le marché italien, où Mango compte désormais 73 magasins.

En outre, la société a annoncé en septembre l’ouverture en France de deux espaces de vente aux Galeries Lafayette, l’un des grands magasins les plus prestigieux au monde.

En dehors du marché européen, Mango a réalisé 39 nouvelles ouvertures, dont dix points de vente en Inde, où l’entreprise compte déjà 29 magasins grâce au plan d’expansion développé par Myntra, son partenaire local.

Des progrès majeurs dans l’engagement en faveur de la durabilité

Tout au long de l’année 2020, Mango a continué de progresser fermement dans son engagement en faveur de la durabilité grâce à la mise en œuvre d’un grand nombre d’initiatives, et notamment trois d’entre elles :

En octobre, la société a signé la Charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique des Nations unies, qui énonce 16 principes pour que l’industrie de la mode travaille de concert dans la lutte contre le changement climatique. Conformément aux engagements pris dans ce pacte, Mango se fixera des objectifs scientifiquement fondés de réduction de son empreinte carbone (SBT) durant l’année 2021.

La multinationale a publié sur mango.com la liste complète des usines de premier niveau (Tier 1) de sa chaîne d’approvisionnement mondiale, conformément aux engagements de transparence pris par l’entreprise dans le cadre du « Transparency Pledge Standard ».

Mango est la première grande entreprise de mode espagnole à s’être engagée dans ces deux dernières initiatives.

La collection COMMITTED, composée de vêtements aux caractéristiques durables, est passée de 19 millions d’unités en 2019 à plus de 47 millions en 2020.

Mango a en outre progressé dans la lutte contre le plastique, conformément à son objectif de protection des océans, en travaillant sur des matériaux alternatifs pour éliminer le plastique tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. Plusieurs essais pilotes ont été réalisés dans différents pays avec des sacs en papier issu de sources durables, qui remplaceront progressivement les près de 160 millions de sacs plastiques utilisés chaque année pour l’emballage de ses produits.

Les nouveaux projets de Mango pour 2021

Au cours des premiers mois de l’année 2021, Mango a annoncé une série de décisions stratégiques qui devraient soutenir la croissance de l’entreprise à court terme.

« Nous faisons nos adieux à une année absolument atypique et imprévue, au cours de laquelle nous avons pu assurer la compétitivité et le leadership de l’entreprise sans renoncer à progresser encore plus vite dans sa transformation. C’est pourquoi nous en sortons renforcés et nous commençons 2021 avec un grand nombre de projets très intéressants qui nous placent dans une position privilégiée pour faire face à la phase de reprise qui nous attend », ajoute Toni Ruiz.

D’une part, la nouvelle ligne pour la maison, qui sera disponible sur le site web à partir du deuxième trimestre 2021. À ce moment-là, mango.com sera par ailleurs doté de capacités de marketplace et pourra intégrer des stocks d’autres marques qui viendront compléter ses collections avec des catégories de produits différentes. Intimissimi, du groupe Calzedonia, sera la première marque d’une autre entreprise à être vendue sur le site de commerce électronique de Mango.

À l’automne, Violeta sera intégrée à la ligne générale Femme, ce qui permettra d’augmenter et d’accélérer la croissance de la collection grandes tailles.

De plus, Mango va investir plus de 40 millions d’euros dans la construction du Campus Mango, qui contribuera à la transformation de l’organisation ainsi qu’au développement de l’immense talent de tous ses collaborateurs. Les travaux commenceront à la fin de cette année et seront achevés dans deux ans.

 

Toutes les photos publiées sur press.mango.com peuvent être utilisées uniquement à des fins éditoriales et non commerciales. Pour tout autre usage, y compris des couvertures, il vous sera nécessaire d’obtenir une autorisation écrite du service RP de Mango à press@mango.com.