MANGO ATTEINT LES 41 MILLIONS D’EUROS DE MARGE BRUTE EN RÉALISANT UN RECORD DE VENTES HISTORIQUE DE 2,374 MILLIARDS D’EUROS

Les ventes ont augmenté de 141 millions, soit 6,3 % de plus qu’en 2018. Ces résultats sont les plus élevés de l’histoire de l’entreprise.

L’EBITDA a augmenté de 43,7 %, passant de 135 à 194 millions.

Pour la troisième année consécutive, Mango a réduit sa dette financière nette, ramenée à 184 millions d’euros.

Les ventes en ligne ont crû de 26,7 %, atteignant les 564 millions d’euros et représentent désormais 23,7 % du chiffre d’affaires total du groupe.

L’investissement annuel s'est élevé à 58 millions d'euros, dont une grande partie a été consacrée à l’accélération de la transformation numérique de l’entreprise.

Mango passe la vitesse supérieure dans le cadre de son plan de durabilité en signant le Fashion Pact et en rejoignant la Sustainable Apparel Coalition.

Le club de fidélité compte plus de 3 millions de clients actifs depuis son lancement en Espagne et en France.

Barcelone, le 12 mars 2020 - MANGO/MNG Holding a clôturé l’exercice 2019 sur un chiffre d’affaires de 2,374 milliards d’euros, le plus élevé de l’histoire de l’entreprise. Les recettes ont augmenté de 141 millions, une hausse de 6,3 % par rapport aux 2,233 milliards de 2018. Elles dépassent également de 47 millions celles de 2015, qui constituaient le record de ventes historique.

Cette augmentation des ventes s’est accompagnée d’une amélioration significative de la rentabilité. L’EBITDA de Mango a augmenté de 43,7 %, passant de 135 à 194 millions d’euros, et affiche une croissance cumulée de près de 120 millions d’euros sur les trois dernières années. L’entreprise a réalisé un bénéfice brut de 41 millions d’euros.

« 2019 a été une année extraordinairement satisfaisante, au cours de laquelle nous avons atteint le chiffre d’affaires le plus élevé de notre histoire et réalisé la plus forte augmentation de bénéfices sur un exercice. Ces excellents chiffres sont le résultat des efforts et du travail remarquable de tous ceux qui forment Mango, et ils nous permettent de poursuivre la construction de l’entreprise que nous voulons devenir. », a déclaré Toni Ruiz, directeur général de Mango.

En parallèle, Mango a continué de réduire sa dette bancaire. En deux ans seulement, le groupe a pu réduire sa dette financière nette de 415 millions à 184 millions. L’année dernière plus particulièrement, le montant de la dette a baissé de 131 millions d’euros. « Notre situation financière est la meilleure que nous ayons enregistrée depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, nous sommes capables de rembourser toutes nos dettes grâce aux revenus que génère l’entreprise en un an. Notre objectif est de continuer à la réduire, sans pour autant renoncer aux projets qui améliorent notre rentabilité », indique Toni Ruiz.

En ce qui concerne la répartition du chiffre d’affaires par zones géographiques, l’activité internationale du groupe se maintient à 77 % du total et le marché espagnol, le premier en ventes, se maintient lui aussi à hauteur de 23 %. Les lignes commerciales Man, Kids et Violeta représentent 18 % du chiffre d’affaires. À noter l’évolution considérable de la collection pour hommes, qui a augmenté de plus de 20 % en 2019 et a dépassé les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Les ventes en ligne augmentent de 26,7 % et les ventes en boutiques se développent

 Le chiffre d’affaires des ventes en ligne a augmenté de 26,7 %, atteignant 564 millions d’euros, soit une hausse de 119 millions et un chiffre supérieur à l’objectif fixé pour l’année. En termes relatifs, les ventes en ligne représentent 23,7 % du chiffre d’affaires total de l’entreprise. Pour les prochaines années, Mango est confiant dans sa capacité à maintenir une croissance supérieure à 20 %.

Afin de rendre le service de ventes en ligne plus rapide et plus performant, le groupe dispose actuellement de dix entrepôts logistiques dans le monde entier. En outre, comme annoncé en novembre dernier, le projet d’extension du nouveau centre logistique de Lliçà (Barcelone) accompagnera la croissance du secteur e-commerce.

En 2019, le site internet de Mango a reçu plus de 600 millions de visites, dont environ 80 % effectuées via un dispositif mobile. La société a continué à investir dans l’amélioration de la navigation et de la convivialité sur toutes les plateformes (desktop, Apps et mobile). Des progrès significatifs ont également été réalisés dans l’amélioration et la rentabilisation du marketing numérique. Les données de plus de 20 millions de clients disponibles depuis le CRM permettent de personnaliser la navigation et l’expérience d’achat en proposant aux clients des communications plus pertinentes tout en optimisant les investissements.

Les ventes en boutiques Mango se sont quant à elles comportées de manière optimale en 2019, avec une croissance de 5,5 %, un chiffre très positif compte tenu de l’évolution du marché. En outre, sur une base comparable, les ventes consolidées physiques et en ligne ont connu une croissance à deux chiffres sur les principaux marchés de l’entreprise.

Au cours de l’année 2019, Mango a poursuivi la réorganisation de son parc de boutiques pour l’adapter aux nouveaux besoins. La surface de vente est toutefois restée très stable. En quelques chiffres, la société a terminé l’année avec 2 188 boutiques, soit 5 de plus que l’année précédente, et une surface de vente de 803 000 m2, soit 1 % de moins qu’en 2018.

Un engagement fort en faveur de la durabilité

Mango accélère son engagement en faveur d’une mode plus durable. Il s’agit de l’un des objectifs stratégiques de l’entreprise. En 2019, elle a rejoint le Fashion Pact, une coalition mondiale de plus de 300 entreprises et marques qui vise à promouvoir la durabilité environnementale dans les secteurs du textile et de la mode. Il y a quelques semaines seulement, Mango a annoncé son intégration à la Sustainable Apparel Coalition, une organisation de premier plan dans le secteur du textile qui œuvre à promouvoir les bonnes pratiques dans la chaîne d’approvisionnement et à mesurer l’impact environnemental.

Par ailleurs, Mango continue à mettre en place de nouvelles initiatives de durabilité, comme l’augmentation de la proportion de fibres durables dans ses collections, avec en particulier l’objectif d'utiliser 100 % de coton d’origine durable à l’horizon 2025.

Omnicanalité et fidélité

Mango continue d’axer sa stratégie sur le client. C’est pourquoi elle a renforcé ses investissements dans le développement de projets omnicanaux garantissant une expérience d’achat optimale pour le client, quel que soit le canal choisi pour interagir avec la marque.

Le programme de fidélité Mango likes you, lancé en avril et mai de l’année dernière respectivement en Espagne et en France, est un élément clé pour mieux comprendre les besoins des clients. Les résultats obtenus à ce jour dépassent largement les objectifs initiaux, et le programme compte désormais plus de 3 millions de clients actifs dans les deux pays. Toutes les informations obtenues dans le cadre du programme sont partagées entre les départements de l’entreprise, ce qui permet d’accélérer l’orientation client de chaque équipe, tout en aidant à hiérarchiser les initiatives en fonction de leur impact sur l’expérience client.

En outre, le service Click and Collect (qui utilise le stock propre de la boutique) a été étendu et sera disponible dans plus de 500 boutiques au cours du premier semestre 2020. Grâce à ce service, les achats en ligne peuvent être livrés beaucoup plus rapidement et de manière plus durable, car il évite le transport des marchandises entre l’entrepôt et la boutique choisie par le client pour retirer son article.

En 2019, Mango a également continué à développer le projet RFID. Les essais réalisés dans certaines de ses boutiques en Espagne répondent largement aux objectifs fixés. C’est pourquoi l’entreprise a décidé d’étendre ce projet à toutes ses boutiques au cours des trois prochaines années. La technologie RFID offre une meilleure visibilité et une meilleure traçabilité des stocks. Sa mise en œuvre permettra d’optimiser les services et les initiatives omnicanales tout en accélérant l’évolution de l'entreprise vers la prise de décisions basées sur des données en temps réel.

Consolidation des équipements et transformation numérique

 Les bons résultats de Mango et sa récente nomination au poste de directeur général renforcent Toni Ruiz dans son rôle de dirigeant numéro un de l’entreprise, à la tête d’un Comité de direction composé de 10 cadres dirigeants. Cet organe directeur est chargé de poursuivre la transformation numérique dans laquelle s’est lancée l’entreprise. Les 58 millions d’euros investis l’année dernière par la société ont en grande partie contribué à cet objectif.

Dans le cadre de ce processus de transformation, la plateforme logistique de Mango, située dans le quartier 22@ de Barcelone, est un élément clé. L’année dernière, le personnel de cette plateforme est passé de 20 à 50 personnes. Dans ce centre, des ingénieurs spécialisés dans les technologies travaillent à la réalisation de certains des projets les plus ambitieux du commerce en ligne, du service clientèle et de l’omnicanalité.