MANGO ADHÈRE À LA CHARTE DE L’INDUSTRIE DE LA MODE DES NATIONS UNIES À L’OCCASION DE L’ANNIVERSAIRE DU FASHION PACT

L'utilisation de fibres durables et la réduction des plastiques sont deux des priorités de l'entreprise

Mango célèbre le premier anniversaire de son adhésion au Fashion Pact, l'occasion de constater sa progression vers les objectifs durables qui ont été fixés.

Durant cette première année, en plus de poser des bases communes pour avancer conjointement, le Fashion Pact aura consacré ses efforts à travailler sur les objectifs définis pour deux de ses trois piliers : la lutte contre le changement climatique et la protection des océans.

En ce qui concerne la lutte contre le changement climatique, Mango a signé en octobre dernier la Charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique des Nations unies, qui comprend 16 principes pour une action globale du secteur visant à réduire son impact sur le changement climatique. Ces principes, axés sur la lutte contre le changement climatique, sont en lien avec l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur les sites, dans la chaîne d'approvisionnement et dans la logistique, entre autres.

Selon Beatriz Bayo, directrice de la RSE de Mango, « cet accord est une démonstration claire que l'industrie de la mode s'engage à agir collectivement sur le changement climatique, un exemple de l'engagement du secteur qui est nécessaire pour faire face à l'ampleur du défi climatique ».

La Charte de l'industrie de la mode des Nations unies inclut un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2030. À cette fin, Mango réalise actuellement une analyse détaillée de son empreinte carbone, ce qui lui permettra de fixer des objectifs scientifiquement fondés (SBT) tout au long de l’année 2021 et d'élaborer le plan correspondant pour réduire ses émissions.

Projets mis en place par Mango

Un autre engagement de l'entreprise a été de privilégier l'utilisation de matériaux ayant un impact environnemental moindre. Ainsi, Mango a annoncé en début d’année son intention d’augmenter la proportion de fibres durables dans ses collections, et s’est fixé pour objectif d’utiliser dans ses vêtements 100 % de coton d’origine durable avant 2025. La société a aussi prévu d’augmenter, jusqu'à atteindre 50 % d'ici 2025, l’utilisation de polyester recyclé dans ses vêtements, et d'utiliser uniquement des fibres de cellulose d’origine contrôlée d'ici 2030.

En parallèle, afin d’avancer sur la thématique de la protection des océans, Mango a récemment lancé un projet visant à remplacer les sacs en plastique de ses emballages par des sacs en papier. L’objectif est d’éliminer progressivement, en collaboration avec ses fournisseurs, l’ensemble des sacs en plastique utilisés tout au long de la chaîne d’approvisionnement pour la distribution des produits, soit environ 160 millions de sacs en plastique par an. Mango est la première grande entreprise du secteur textile en Espagne à mener cette action.

Toutes les photos publiées sur press.mango.com peuvent être utilisées uniquement à des fins éditoriales et non commerciales. Pour tout autre usage, y compris des couvertures, il vous sera nécessaire d’obtenir une autorisation écrite du service RP de Mango à press@mango.com.